la voie du jaguar
informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective

Accueil > essais et documents > appels et déclarations > Appel pour une semaine intergalactique sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (...)

Appel pour une semaine intergalactique
sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
du 17 au 24 août 2017

mardi 25 juillet 2017, par ZAD

On avait initialement annoncé une semaine de rencontres avec des luttes et collectifs d’autres pays, du 12 au 20 août. Mais la résistance contre l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure et pour l’occupation du bois Lejuc a fait face dernièrement à une pression policière massive et à des menaces d’expulsion. Les camarades de là-bas organisent un festival « les Bure’lesques » le week-end du 12-13 aout et une grande manifestation le 15 août contre l’Andra. On a donc décidé de décaler la semaine intergalactique pour que ça soit possible de faire les deux.

Pour suivre ce qu’il se passe à Bure : vmc.camp.

Le programme de la semaine est disponible ici.

(Appel initialement écrit à destination de groupes et personnes d’autres pays. Cette semaine ne leur est évidemment pas exclusivement réservée mais nous insistons cependant sur la nécessité de jeter un œil aux précisions logistiques, au programme et sur le fait de s’inscrire à l’avance.)

Une zone autonome contre un aéroport et son monde

Depuis bientôt cinquante ans, des paysan·ne·s et habitant·e·s de l’ouest de la France résistent au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes (qui en a déjà un !). Depuis dix ans, des centaines de personnes ont répondu à « l’appel à occupation » et sont venues partager leurs vies dans cette zone humide de 1650 hectares que Vinci voudrait bétonner. Des politicien·ne·s se sont lamenté·e·s à propos de ce « territoire perdu de la République ». Les habitant·e·s l’ont nommée ZAD (zone à défendre). Pendant l’hiver 2012, plus de mille cinq cents policier·e·s ont tenté d’évacuer la zone, mais se sont trouvé·e·s face à une résistance aussi déterminée que diverse. Le 17 novembre 2012, après un mois de résistance et la destruction d’une quinzaine de maisons ; quarante mille personnes se sont retrouvées sur la zone pour reconstruire de nouveaux bâtiments lors d’une inoubliable « manif de réoccupation ». Une semaine plus tard, le gouvernement mettait un terme à l’« Opération César ».

Depuis, la ZAD n’a cessé de lutter pour neutraliser les velléités du gouvernement de venir de nouveau attaquer la zone et démarrer les travaux. Mais elle expérimente aussi de nouvelles manières de vivre, produire, et de se lier les un·e·s aux autres, fondées sur les apports de tou·te·s celles et ceux qui forment le mouvement. Elle tente aussi de multiplier les passerelles avec d’autres luttes, locales et plus lointaines.

Malgré l’hétérogénéité qui caractérise le mouvement anti-aéroport, celui-ci s’attache à construire des manières de s’organiser, vivre et travailler ces terres sans aéroport. On y met en pratique l’idée de communs, privilégiant l’usage à la propriété et actant l’exigence que celles et ceux qui se sont battu·e·s pour ce territoires soient celles et ceux qui continuent à décider de son sort, même après un éventuel abandon du projet.

Il faut défendre l’avenir de la ZAD

Au cours des dernières années, et notamment en 2016, le mouvement a fait reculer le gouvernement à de nombreuses reprises. De grandes mobilisations ont été organisées, démontrant la force et la diversité du mouvement, tandis que, sur la zone, la construction de l’avenir battait son plein : bâtiments, cultures, groupes de travail en tout genre ont vu le jour. Le nouveau gouvernement a décidé d’organiser une médiation de six mois à l’issue de laquelle il confirmera sa volonté de construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou la remettra en cause. Quelle que soit l’issue de cette médiation, il ne fait aucun doute que le gouvernement va chercher à s’attaquer à ce qui se construit sur la ZAD et qu’une nouvelle phase de la lutte va s’ouvrir.

Du 17 au 24 août : une invitation estivale sur la ZAD

Nous sommes des habitant·e·s de la ZAD désireux·ses de renforcer les liens et les réseaux avec des groupes et des personnes d’autres pays. C’est donc dans cet esprit que nous vous invitons à une semaine intergalactique sur la ZAD du 17 au 24 août, pendant laquelle seront organisés des discussions, balades, ateliers, etc.

Participation à la construction de la Cabane intergalactique

Durant tout l’été, une cabane « intergalactique » sera construite sur la ZAD. Elle deviendra à terme un espace pour accueillir des groupes et projets du monde entier, organiser des formations et ateliers, des réunions, des présentations, des fêtes et autres joyeusetés. Il sera possible de se joindre au chantier pendant toute la semaine ainsi que discuter de comment vous aimeriez utiliser cet espace lorsqu’il sera opérationnel, ainsi qu’à d’autres chantiers.

Les matinées seront aussi consacrées à faire rouler l’organisation logistique de la semaine et divers autres chantiers sur des lieux collectifs de la ZAD (parmi lesquels : construction de hangar, charpente, finition de la construction du dôme de réunions, aide sur les cultures collectives, entretien de clôtures, bois pour la boulange, fabrication de chistera...).

Des formations « défendre la ZAD »

Une formation pratique sur la défense de la ZAD sera proposée pendant la semaine. Ce sera une occasion de partager des idées et des techniques de résistance à une opération policière de masse sur le terrain, ainsi que de discuter de différentes possibilités pour des actions décentralisées et des blocages pour celles et ceux qui ne pourront pas venir sur la ZAD en cas d’attaque.

Partage de l’histoire de la ZAD

Des balades et des sessions pour partager l’histoire de la ZAD feront partie du programme. Renforcer les connexions avec d’autres luttes : nous voulons discuter de possibilités d’arrêter les projets capitalistes partout, de participer à des situations révolutionnaires, de construire des zones autonomes sur le long terme et à grande échelle en s’appuyant sur des réseaux denses. Nous aimerions aussi aider à renforcer le réseau No Border. Des discussions thématiques et retours d’expérience auront lieu au long de la semaine.

Logistique et participation

Cette semaine intergalactique utilisera (entre autres) l’infrastructure du camp mobile que nous avons rassemblée l’an passé pour faire face à d’éventuelles expulsions (barnums, toilettes sèches, etc.).

Les participant·e·s doivent cependant apporter leurs propres tentes, matelas, sacs de couchage, lampes frontales, etc. et venir prêt·e·s à s’impliquer dans la vie du camp (préparation des repas, etc.).

Dites-nous si vous voulez venir ! Nous avons besoin de prévoir la logistique, et donc de connaître le nombre de participant·e·s (pour cette semaine, nous avons prévu des infrastructures pour environ trois cents personnes). Nous aimerions que, dans la mesure du possible, les participant·e·s restent la semaine entière afin de prendre le temps d’une élaboration collective.

Merci de nous dire avant le 31 juillet combien d’entre vous seront présent·e·s et à quelles dates.

Dites-nous également quelle·s langue·s vous parlez afin d’organiser la traduction.

À très bientôt sur la ZAD !

Contact : exclaimtheZAD@riseup.net

Cette semaine intergalactique est une réponse à l’appel des zapatistes « En haut, les murs ; en bas (et à gauche), les brèches ».

JPEG - 79.3 ko

Source : zad.nadir.org
23 juillet 2017.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP | Ouvaton.coop | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0